Skip to main content

Notre équipe

L’ATELIER

Nous sommes une communauté d’architectes. de géographes. d'urbanistes. de paysagistes. de développeurs. de cartographes. de sociologues. de chercheur.e.s.

Nous contribuons à imaginer des futurs désirables et souhaitables des territoires, en fournissant et en faisant naître des idées  jusqu’à les rendre opérationnelles !

Révéler les qualités intrinsèques d’un territoire demande de le regarder sous le prisme d’une grande diversité d’approches. Soit, faire appel à toujours plus de savoirs et de compétences pour élargir les échelles de perceptions et ouvrir le champ des possibles des propositions opérationnelles.

Cittànova/Sinopia s’est donc enrichie de collaborateurs aux profils très variés. La multiplicité de ces regards nous permet de développer une culture de projet commune et partagée.

Disposer d’une équipe alliant l’ensemble des compétences requises permet d’enrichir les projets de l’apport de chacun. Aujourd’hui, toute étude passe entre les mains de l’ensemble des collaborateurs. Le principe est de croiser des personnalités différentes de par leur formation, leurs expériences, leur histoire personnelle pour révéler un territoire.

La lecture du territoire et les propositions opérationnelles qui en découlent n’en sont que plus riches et abouties pour la maîtrise d’ouvrage.

Des femmes et des hommes

Louise Ripert

Urbaniste

Citadine depuis le plus jeune âge, les villes m’ont toujours accompagné. Mais c’est réellement en classe préparatoire littéraire que j’ai compris les enjeux complexes et variés de ces espaces urbains. Tout s’y croise et s’entremêle : les personnes, les activités, les arts, la nature… Cette transversalité a attisé ma curiosité pour l’urbanisme. Après un double master à l’Institut d’Urbanisme et à Sciences Po Lyon, me voilà partie en service civique sur la route du Cambodge pour y découvrir une nouvelle fabrique de la ville. C’est en multipliant les expériences avec les habitants que j’ai développé une sensibilité forte à l’égard de la concertation citoyenne. Des quartiers défavorisés de Lyon aux communautés informelles de Phnom Penh, la participation des usagers est selon moi une condition essentielle de réussite des projets urbains. Du fait de l’absence totale de planification urbaine au Cambodge et de ses répercussions sur les plus précaires et sur l’environnement, je suis d’autant plus convaincue de l’intérêt d’établir une vision du territoire cohérente, discutée et partagée par l’ensemble des parties prenantes. Les engagements écologiques et sociaux de Cittanova permettent de contribuer durablement et au plus proche du terrain à la transition de nos territoires. Grâce à l’équipe pluridisciplinaire et à la grande diversité des partenaires, le croisement des univers est d’une extrême richesse pour l’éclosion d’idées. Je suis ravie d’intégrer l’équipe !

Louise Garcia

Urbaniste

C’est la rencontre avec un professeur de géographie en classe préparatoire littéraire qui m’a fait découvrir le monde de l’aménagement et de l’urbanisme. Diplômée de l’Institut d’Urbanisme de Paris, je travaille depuis 10 ans dans des structures de conseil pour accompagner les collectivités à définir leur stratégie de territoire.

La diversité des approches et des espaces étudiés, l’ambition de questionner et requestionner, le souci de définir de nouvelles méthodes de travail et de se réinventer caractérisent Cittànova et sont pour moi la garantie de projets réussis et adaptés aux besoins.

Mon sens de l’écoute, ma pédagogie et mon appétence pour l’urbanisme réglementaire sont ma signature. Mon souhait : contribuer à changer l’image des documents de planification, trop souvent perçus comme peu compréhensibles et manquant d’opérationnalité.

Brendan Guille

Architecte

De mon petit village en milieu rural, jusqu’au centre-ville de Bordeaux, en passant par Bruxelles, j’ai habité différents territoires et contextes, j’ai toujours apprécié les arpenter, y flâner et les photographier. J’ai toujours été sensible leur singularité et leur beauté.

Après avoir construit des châteaux de sable et des cabanes, j'ai poursuivi mon parcours vers l'architecture en étudiant à la Faculté d'architecture, d'ingénierie architecturale et d'urbanisme LOCI de Bruxelles.

La recherche d’une approche sensible, multidisciplinaire et multiscalaire m’a conduit à Sinopia. L’opportunité d’expérimenter par le projet, de comprendre les enjeux et contraintes des territoires et des sites. La démarche de s’appuyer sur le déjà là et de trouver des solutions cohérentes avec le contexte et en concertation avec les acteurs locaux, est ce que j’apprécie dans cette structure.

Mon intérêt pour la compréhension des espaces et de leur singularité ainsi que pour la mise en valeur des opportunités qu'ils offrent est ce qui me motive au quotidien.

Stevan Derrien

Urbaniste

Le monde est un maillage de sens et de vecteurs, d’essences et d’acteurs, que nous nous devons d’appréhender dans leurs complexes réalités. À travers une volonté d’ouverture, c’est à Montréal que je suis parti en quête d’une approche humaniste et sociologique de l’urbain et ses bâtisseurs, des espaces ruraux et leur quotidien.
Après une licence en urbanisme axée sur la multidisciplinarité du métier, c’est dans la Maîtrise que je me suis exprimé. Spécialisé en Études urbaines, où la compréhension de l’instantanéité et du regard du flâneur était au cœur de mes recherches, j’ai pu ouvrir ma vision à la notion de contemplation de l’espace. C’est là que j’ai fait mes premières armes, depuis la correction de copies universitaires et la participation aux recherches doctorales, jusqu’à mon premier rôle au sein d’une agence d’architecture et d’urbanisme engagée dans le devenir de sa communauté et de ses quartiers.
De retour en France, j’ai d’abord exercé dans une agence d’urbanisme rouennaise avant de rencontrer Cittànova. À la croisée des mêmes valeurs, nos deux entités ont deviné en l’autre des propos communs. Ceux voulant que dans l’échange, le partage des savoirs et des expériences, un projet se construit, de lui-même, comme un dessin tracé par les volumes des collines, par les voix des citoyens, par la détermination de leurs élus.

Quentin Jacquet

Urbaniste

La planification territoriale me passionne car c’est un privilège d’accompagner des élus, des techniciens, des habitants et des acteurs à définir une stratégie de développement adaptée à leur territoire et de pouvoir aider les élus à la traduire de façon réglementaire et opérationnelle en faisant preuve de pédagogie. Chaque territoire étant unique, l’ambition de Cittànova et la mienne, est de toujours proposer des outils adaptés au contexte dans un souci de construire un projet propre à chaque territoire. Je tiens également à proposer une vision transversale en donnant à voir l’interdépendance dans les choix d’aménagements et l’impact que cela a sur la façon de vivre le territoire. Travaillant plus particulièrement à l’élaboration de projets à l’échelle intercommunale, l’idée de fédérer plusieurs communes autour d’un projet cohérent par un accompagnement comprenant aussi la gouvernance et là aussi une source d’épanouissement professionnel au quotidien. C’est donc par ses prismes que j’aime accompagner les collectivités dans leur projet d’aménagement de territoire dans un contexte où l’urbanisme se veut plus frugal et résilient et donc est toujours à réinventer.

Christelle MAALOUF

Diplômée d’Etat en Architecture

Née au Liban, j’ai vécu à Beyrouth, une ville caractérisée par un chaos continu, et j’ai toujours été intriguée par la complexité de cette ville, sa dynamique et sa transformation au fil des années, ce qui m’a poussé à compléter mon parcours d’architecture par un master en urbanisme.
Je me suis donc ensuite spécialisée en Italie, à Milan, où j’ai passé 4 années qui m’ont apporté une manière différente de percevoir, d’analyser et de vivre la ville. De retour au Liban, j’ai travaillé sur des projets d’aménagement de villes du golf arabes, désertiques, avec des attentes culturelles différentes avec des problématiques liées à leur emplacement géographique et climatiques.
Cependant, mon intérêt pour l’aménagement participatif, l’importance des espaces publics, la prise en compte de l’échelle humaine, et le fait de jouer un rôle dans l’évolution vers des villes plus saines et vivable, m’ont une fois de plus poussé vers le contexte des villes européennes et une structure telle que Sinopia où tout cela est possible.
Je pense que toutes mes expériences acquises dans ces différents contextes, culturels, urbains, méthodologie de travail, constituent un atout que je peux mettre à disposition à l’élaboration des études et des projets de territoire chez Sinopia.

Cécile Rostaing

Urbaniste – Associée

Aider à construire le projet de demain pour les collectivités est un travail passionnant qui m’anime aujourd’hui. Inventer l’avenir tout en tenant compte des nombreuses contraintes de terrain et des évolutions législatives s’avère à chaque fois un nouveau défi. Chaque mission étant différente, je me retrouve dans une adaptation permanente de notre méthodologie aux enjeux du territoire et faire preuve de pédagogie pour être force de proposition auprès des acteurs du territoire.

Mélanie Santer

Assistante de Direction

Curieuse dès mon plus jeune âge, biberonnée aux Mystérieuses Cités d’Or, je rêve d’en apprendre plus sur les cultures les plus lointaines. C’est en cherchant à assouvir cette curiosité que je me dirige vers des études de langues, littératures et civilisations espagnole et hispano-américaine.
Très rapidement, même si la théorie me fascine, le besoin d’aller visiter me démange et me voilà partie en exploration… Espagne, Pérou… puis j’enchaine sur des études de tourisme et me lance dans la vie professionnelle comme forfaitiste chez un réceptif russe où je crée des voyages sur mesure dans les pays de l’ex Union Soviétique.
Découvrir les personnes, comprendre les fonctionnements, créer des moyens de se rencontrer entre humains et mettre du lien, voilà ce qui me motive !
Occuper le poste d’assistante de direction dans une structure comme Cittanova-Sinopia, c’est à la fois assurer le bon fonctionnement de l’entreprise et faciliter la vie des collaborateurs des différentes agences en étant à leur écoute et en leur apportant les bons outils.

Clément Charpentier

Urbaniste

J’ai trouvé dans l’urbanisme et plus particulièrement dans la planification territoriale, un carrefour de sujets, de thématiques et d’approches passionnantes. Ma formation initiale m’ayant délivré une double compétence en droit de l’urbanisme et en analyse territoriale, ce sont rapidement mes expériences professionnelles qui ont aiguisé ma volonté de promouvoir un urbanisme pragmatique, adapté aux spécificités de chaque territoire. Attiré par la question du cadre de vie dans ses nombreuses composantes (environnementales, paysagères et patrimoniales), j’ai développé une appétence particulière pour les questions du foncier et de l’habitat au cœur des enjeux actuels de l’aménagement des territoires. Je suis particulièrement enthousiaste à explorer avec les élus que nous accompagnons, les solutions de résilience et d’aménagement qui permettront aux territoires de demain de poursuivre leur développement tout en accentuant l’usage vertueux et raisonné de l’espace. Vous l’avez deviné, j’apprécie particulièrement embrasser la technicité de ces sujets et les rendre intelligibles et accessibles afin d’animer les échanges politiques ainsi que le débat public et faciliter les prises de décisions pour les collectivités qui sollicite notre accompagnement.
Et lorsque je raccroche ma casquette d’urbaniste, vous me retrouverez probablement baskets aux pieds à arpenter les routes, les chemins et les pistes d’athlétisme !

Cloé Larvor

Urbaniste

Voyageuse mais surtout Brestoise, j’ai grandi dans cette ville reconstruite, grise et froide. Ne l’ayant pas aimé pendant des années, je l’ai souvent dessiné autrement. Mes dessins étaient souvent accompagnés d’un petit texte ou alors je l’expliquai à mon entourage ! C’est donc tout simplement et quelques années plus tard, que je suis arrivée à Nantes avec un Master AUDE, mention Urbanisme et Développement, acquis à l’Institut de Géoarchitecture.

Dans la conclusion de son livre La revanche des villages, Eric CHARMES écrit « La vieille opposition entre villes et campagnes continue à dominer nos représentations, alors qu’elle ne donne plus sens aux réalités vécues. Elle obscurcit plus qu’elle n’éclaire les enjeux de l’aménagement et des politiques de solidarités entre territoire ». Au sein de Cittànova, c’est au travers de cette citation que j’essaye, en co-construction avec les élus, de réinventer, de questionner et de comprendre les territoires afin de faire ressortir leurs atouts et de palier à leurs faiblesses. Mon objectif : montrer le meilleur des territoires au travers des documents de planification et de prendre du recul sur nos représentations.

Denis Leddet

Urbaniste

D’abord intéressé par les sciences de la vie, je me suis rapidement passionné à travers l’écologie pour l’aménagement du territoire, les rapports sociaux et la préservation de l’environnement. Investi depuis longtemps dans tous les champs de l’urbanisme, depuis la planification au projet urbain, à toutes les échelles territoriales, je cherche en permanence à m’appuyer sur l’inventivité locale, à partir de la dynamique de terrain et d’un travail concerté avec les acteurs en place pour inventer un projet toujours singulier et unique, un projet ancré dans la diversité des territoires et des complémentarités entre ville et campagne. J’apporte mon expérience tout en sachant aussi y renoncer pour acquérir de nouvelles connaissances, écouter les acteurs locaux et développer avec eux une approche adaptée pour faire face aux évolutions et aux changements sociétaux, législatifs ou autres ; en d’autres termes savoir travailler avec l’incertitude, et savoir sortir du cadre. En rejoignant Cittanovà, j’ai trouvé un cadre approprié pour poursuivre ce travail d’accompagnement des acteurs des territoires dans l’élaboration de leurs projets tout en adaptant et en faisant évoluer nos pratiques.

Eliot Bouzy

Urbaniste

Un pas après l’autre et nous apercevons un paysage coloré, une architecture préservée, une friche recomposée. Une conversation après l’autre et nous dessinons les enjeux de ce territoire singulier. Un échange après l’autre et nous concevons un projet de vie collectivement désiré.

Cette manière de faire, empreint d’une forte sensibilité, est celle qui me guide aujourd’hui pour travailler le terrain sous mes pieds. Diplômé d’une maitrise en Urbanisme et Aménagement à l’Institut de Géoarchitecture de Brest, je fais mes premières armes en agence d’urbanisme sur des sujets qui touchent aux dynamiques démographiques et résidentielles. Je pousse ensuite la porte de Cittànova avec l’envie d’accompagner au plus près les collectivités dans la construction de leur projet de territoire. Un foisonnement d’idées, des scénarios concertés, des immersions (de préférence à pieds), une réflexion résiliente et prospective…, ce sont là autant d’ingrédients dont je me saisis au sein de ce collectif qui pratique un urbanisme non standardisé. Ce sont là autant de marqueurs qui font l’identité de la planification que je souhaite co-construire au quotidien.

Emmanuel Peyrot des Gachons

Diplômé d’Etat en architecture – Urbaniste

Diplômé de l’école Versailles, j’ai fait mes premières armes chez Atelier 2A+ mais l’appel du Canada est plus fort! J’y passe 4 ans à développer des projets de grande échelle et des « master plan » en Inde (A49), une double-tour à Montréal (MMB). Avant mon retour en France, je fais un tour d’Amérique du nord et tombe nez-à-nez avec 2 grizzly en Alaska. Je choisis Toulouse, parfaite échelle de métropole humaine, proche de la nature. Pendant 10ans chez Taillandier Architectes Associés je crée le pôle urbanisme puis lance l’agence de de bordelaise. J’y réalise la valeur des sols (perméabilité, îlot de fraîcheur…), la vertu du ré-emploi et la formidable opportunité de reconstruire la ville sur la ville. Cette sensibilité urbaine se retrouve chez Cittànova ou la multi-compétence des agences présente un atout dans une conception transversale.

Kenelm Bechon Pearson

Géographe

Je viens de Thiers dans le Puy-de-Dôme et j’ai un âge beaucoup trop proche de la trentaine pour être révélé ici. J’ai un M2 en aménagement du territoire obtenu à l’Institut d’Auvergne du Développement des Territoires (université Clermont II), et un deuxième M2 en cartographie/SIG à l’Institut de Géographie et d’Aménagement Régional de l’Université de Nantes. Un M2^2, donc.

J’ai travaillé près de 3 ans dans des collectivités à instruire des autorisations de droits des sols.

Si je suis « spécialisé SIG », j’ai avant tout une formation de géographe synonyme de multidisciplinarité. Le géographe est un touche-à-tout, un condensateur d’informations, qui relaie ses recherches visuellement pour un grand public.

Cela permet à la fois d’observer une certaine rigueur méthodologique et technique, et dans le même temps d’offrir la possibilité de prendre du recul, de transcrire un territoire en image, de mettre en valeur un sujet lié à un territoire.

Fanny Remmonay

Urbaniste Géographe

Passionnée de géographie, d’histoire et d’architecture depuis très jeune, c’est tout naturellement que je me suis tournée dans mes études vers l’aménagement du territoire qui alliait ces disciplines. Diplômé d’une licence et d’un master de géographie aménagement du Territoire à l’Université de Besançon (master ADAUR), j’ai pu acquérir une double compétence en information géographique et en aménagement. Cette formation multidisciplinaire m’aide à comprendre les territoires dans son ensemble, en les observant et en les analysant. Afin d’aider les élus dans leurs décisions liées à l’aménagement et au développement de leur territoire.

Florence Garros

Architecte HMONP, Urbaniste OPQU

Sensibilisée très tôt par les problématiques urbaines et environnementales, j’ai orienté ma formation d’architecte vers l’urbanisme et le projet urbain. Cette passion et cette volonté de cerner l’ensemble des enjeux propices à un développement durable du territoire se retrouvent dans mon parcours professionnel riche et pluridisciplinaire. Ainsi, mon expérience à l’Agence d’urbanisme de l’Aire Toulousaine (AUAT), à l’agence d’architecture Taillandier et enfin à l’agence de paysage URBICUS m’a permis de traiter et de croiser des sujets et des échelles très diversifiés nécessitant un décloisonnement des approches et une gestion du projet dans sa globalité.

Convaincue qu’un projet urbain réussi est le fruit d’une belle collaboration avec tous les acteurs et entre les membres de l’équipe, je rejoins l’équipe Sinopia en 2021 et mène des projets dans une approche transversale et partagée.

Manon Dubreil

Diplômée d'État en Architecture - Ingénieure

Passionnée de tout et n'importe quoi, j'ai un peu de mal à choisir ma voie.. Urbanisme, architecture, ingénierie se croisent dans mes études au sein de l'école d'architecture de Nantes (ENSA Nantes) et l'école Centrale de Nantes (école d'ingénierie), spécialisée dans la ville numérique. En ajoutant un goût prononcé pour le graphisme et le design, on trouve mon profil, si on peut appeler ça comme ça !
Chez Cittànova j'interviens dans des démarches du numériques, permettant de faciliter le partage, la collaboration, tant au sein de l'agence même mais surtout pour nos projets de territoires, au plus proche de leurs habitants. Nous développons donc une plateforme collaborative, de cartographie et de partage de documents, qui se veut de plus en plus complète pour répondre à différentes stratégies de communication, sensibilisation et participation.
A côté de cela, j'ai d'autres projets en cours, qui utilisent à la fois des compétences techniques, comme le développement d'une méthodologie de prise en compte des îlots de chaleur urbains dans nos démarches d'urbanisme, ou de la créativité, comme les illustrations et le design (puis le développement) du site de notre pôle communication : Realtà.

Lise Le Gargasson

Ingénieure Paysagiste – Associée

Curiosité sans limite d’échelle ! Ma passion première pour la botanique -du paysage jusqu’à la cellule-, se retrouve pleinement nourrie dans mon métier de paysagiste au sein de Cittànova. Appréhender les territoires dans toute leur complexité et dans une imbrication infinie des thèmes comme des échelles sont des défis auxquels j’apprécie particulièrement me plonger. Partager ma vision du territoire avec celle des Collectivités et des habitants constituent l’une des grandes richesses de notre travail d’équipe et de concertation. Enfin, je me suis retrouvée dans l’esprit de Cittànova par la remise en cause permanente des vérités et de nos acquis que chaque territoire suscite, et cela pour alimenter des projets de territoires pérennes et engagés.

Jérôme Lovadina

Architecte HMNOP Géographe – Gérant

La vocation première de Cittànova est de s’autoriser à faire et penser autrement et ainsi développer une utopie réaliste. Bousculer les idées reçues, proposer, discuter, amender pour faire consensus. Au sein de Cittànova, je m’attèle à mettre en pratique ces préceptes.

A travers l’obtention d’une maîtrise de géographie, je me suis intéressé aux peuplements et aux grands territoires. Un master en urbanisme m’a permis d’appréhender les modes et lieux de vie sous l’angle du rapport à la ville et de l’urbain. Enfin, un diplôme d’Etat en Architecture conclu par une Habilitation à la Maîtrise d’œuvre a enrichi ma perception des composantes fonctionnelles et urbaines d’une entité bâtie. Soit, un parcours de vie qui épouse les fondements de Cittànova : imbriquer les échelles, passer du grand territoire à la parcelle, du terrain à la poignée de porte. Voilà les fondements d’une gymnastique intellectuelle que nous essayons tous de mettre en œuvre à travers cette structure riche d’une multitude de personnalités aux profils variés.

Lucie Renard

Urbaniste

Je suis née à Valenciennes dans le Nord (59), où j’ai passé toute mon enfance et forgé mon caractère d’adulte. A la vingtaine, l’envie de voir autre chose se fait de plus en plus présente, c’est à Toulouse que je pose mes valises tombant ensuite amoureuse de ses pierres roses, de l’accent chantant, de l’ambiance dans le stade, de la Garonne, de la douceur de vie, de la gastronomie, …

Tout en profitant de cette douceur de vie, je décroche mon Master Villes et Territoires spécialité Villes, Habitat et politiques d’aménagement et depuis plus de 5 ans maintenant, je travaille dans le domaine de l’urbanisme où j’ai su m’y épanouir. J’aime profondément le métier que j’exerce, être urbaniste me permet de mettre au profil de la collectivité et de la société mes compétences pour (je l’espère) améliorer le monde de demain.

Avec Cittànova, je peux laisser libre cours à mon imagination pour accompagner les collectivités de façon innovante et novatrice dans leur projet de territoire, tout est mis en œuvre pour faciliter la compréhension des enjeux et l’implication des acteurs.

Mon péché mignon : les visites de terrain qui permettent de m’émerveiller sur les paysages régionaux en apprenant à connaitre les différents territoires, j’adore découvrir de nouveaux territoires, de nouvelles personnes. Je m’amuse des différentes anecdotes locales, des histoires de familles, des spécificités qui façonnent les communes et leur environnement.

Théo Sanson

Urbaniste

Depuis longtemps, l’aménagement du territoire est un domaine qui m’intéresse et me questionne. Comprenant au cours d’une licence de science politique (Université de Lille) que l’aménagement du territoire est à la base de toute politique publique, j’ai choisi de poursuivre mes études dans le domaine de la gestion des territoires et du développement local, en étudiant plus spécifiquement les stratégies d’aménagement des villes petites et moyennes (Université Clermont Auvergne / ENSACF), car je suis convaincu que c’est par cette angle que, collectivement, nous pourrons répondre à tous les bouleversements et défis qui attendent l’humanité.
L’échange, la transversalité, sont des valeurs qui me tiennent à cœur, et je les retrouve pleinement chez Cittànova. Je suis donc persuadé qu’ensemble, grâce à des valeurs comme celles-ci, ainsi qu’à la volonté des élus et des habitants des territoires, nous pourrons toujours faire nôtre ce vers d’Hölderlin : « Plein de mérites, mais en poète, l’homme habite sur cette terre » (Hölderlin, Œuvres, Gallimard, 1967, p. 939-941.).

Stéphanie Deschamps

Urbaniste

Très (voir trop curieuse), je me suis toujours intéressée à l’architecture et l’organisation des villes sans pour autant connaître le mot « urbanisme ». Tombée par hasard au détour d’une première année de licence en Connaissance du Monde Contemporain, cette notion et les problématiques liées à l’aménagement du territoire sont devenues une passion. Après un master en Economie et gouvernance des territoires à Besançon puis Dijon, j’ai exercé différents postes en bureau d’études et collectivités travaillant sur des thématiques variées dont l’habitat ou la planification. Ce que j’aime dans ce métier, c’est la pluridisciplinarité des sujets traités, les spécificités de chaque territoire et la nécessité de se renouveler pour être en phase avec les évolutions qui s’imposent à l’urbanisme (et pas seulement règlementaire).
Faisant souvent le parallèle avec mon autre passion qu’est la musique, je considère l’urbanisme comme un chef d’orchestre qui œuvre à mettre en musique toutes les composantes d’un territoire (ce qu’il a été et surtout ce qu’il sera).

Catherine Barrau

Urbaniste

À la question « quelle profession souhaites-tu exercer plus tard ? », j’ai très tôt répondu qu’il fallait qu’il s'axe avant tout sur l'humain, qu’il laisse une trace physique, qu’il fasse appel aux mathématiques et surtout à l’imaginaire ! Enfant sensible, ce sont l'observation des paysages, l’appétence pour l'Art au sens large, le dessin et l’exercice de composition/conception qui m’ont donc naturellement orientée vers des études en architecture à l'Ecole Nationale Supérieure d’Architecture et Lyon (ENSAL) et ensuite en urbanisme à l'Institut d’Urbanisme de Lyon (IUL).
Cette vocation « choisie » s’est manifestée à mon plus jeune âge et je suis encore reconnaissante de la chance qui m’est donnée de pouvoir l’exercer aujourd’hui au service de nos projets et territoires.
Répondre à des besoins, participer à la fabrique de nos lieux de vie, comprendre les usages, comprendre qu’il existe différentes « grilles » et manières de raisonner, sont les principaux leitmotivs qui me procurent le sentiment personnel d’agir et de me rendre utile aux autres.
Dans la continuité de mes études, j'ai mis un point d’honneur à axer le fil rouge de mon parcours professionnel sur la transversalité. C’est la raison pour laquelle, j’ai toujours choisi d’évoluer dans des structures pluridisciplinaires qui allient le triptyque « Architecture, Urbanisme et Paysage ». J’aime à dire que l’urbaniste doit pouvoir concevoir la ville en usant à la fois du crayon (urbanisme de conception/opérationnel) et de la sémantique (urbanisme de planification et règlementaire).
Chez Cittànova, je me retrouve dans les valeurs humaines et le souci d’un travail à haute valeur ajoutée. J’endosse une double casquette en intervenant dans les secteurs de la programmation et de la planification urbaine, et ce aux différentes échelles.
Mes petits + : la transversalité acquise me permet au mieux d’exercer mon rôle de conseil, l’écoute en toute humilité des besoins et attentes pour la réalisation d’un projet co-construit et partagé, la capacité à vulgariser un domaine technique. Je rajoute à cela une forte culture du client à laquelle j’accorde beaucoup d'importance.

Vinciane Leduc

Environnementaliste

Curieuse et passionnée par la nature, la faune et la flore depuis mon enfance, mon idéal féminin était Dian Fossey ! Mon parcours universitaire en écologie et biologie des populations et des organismes était tout tracé. A ces fondations, c’est ajouté la découverte de l’ingénierie écologique et du champ des possibles que celle-ci ouvre dans le domaine de la restauration et de la gestion des milieux naturels. Lors mes premiers postes centrés sur la démarche ERC, je m’épanouissais à la réalisation concrètes des mesures compensatoires que j’avais pu conceptualiser. Appréciant la richesse du travail en équipe pluridisciplinaire et avec les différents acteurs d’un territoire, mon profil a évolué faisant de l’animation territoriale une de mes compétences phares. J’ai développé mon sens de l’écoute, de la concertation et de la prise en compte de l’ensemble des points de vue pour aboutir à des solutions répondant aux objectifs visés.

Quentin Blanc

Urbaniste

C’est à Faycelles petit village pittoresque entre la vallée du Lot et du Célé d’où je suis originaire, et que je suis heureux de placer sur la carte aujourd’hui, que je construis mon appétence pour l’espace urbain (et oui on tend vers ce que l’on n’a pas), tout en étant l’acteur principal des problématiques rurales.
Cette mobilité, mes parents me l’ont transmise puisque c’est après être passé par Pau, Lyon et Masseube, où j’obtiens un BTSA en Gestion et Protection de la Nature que je pose mes valises à Toulouse pour commencer une licence puis continuer sur un master d’Aménagement et Urbanisme spécialisé dans le développement territorial. Touchant aussi bien à l’urbain qu’au rural, c’est grâce à cette formation pluridisciplinaire que je me dessine un profil autour du ZAN et notamment sur le sujet des friches urbaines grâce à un stage réalisé à la Région Occitanie qui m’a permis d’évaluer le dispositif du fonds friche de la Région. Aujourd’hui, c’est en tant que chargé d’études urbanisme pour Cittànova, que j’accompagne les élus dans leurs projets de territoire pour faire face aux enjeux contemporains qui nous attendent.
C’est pour répondre aux nouveaux défis posés sur les territoires, comprenant une meilleure intégration des pratiques et besoins des habitants, une véritable prise en compte des transitions ou en passant par la mise en place de formes coopératives, que l’urbanisme durable et l’aménagement ont plus que jamais leurs rôles à jouer. Et c’est un réel plaisir de faire partie de l’équipe.

Myriam Casamayor

Urbaniste, Chercheure Associée au laboratoire PASSAGER

Myriam vous donnera le détail de tout ce qui l'attire et la motive dans quelques instants... la liste est tellement longue, il vaut peut-être mieux passer la voir directement 😉 !
Elle vous accueille avec plaisir à l'agence de Bordeaux Cittànova avec toute son équipe !

Romane Dantcikian

Architecte

"Quand je serai grande, je sauverai ces bâtiments de la ruine et les remparts retrouveront leur charme et leur habitant·e·s. ". C’est ainsi que s’ouvrit l’aventure, il y a une quinzaine d’année : tous les matins sur le chemin de l’école, je passais devant les remparts de Draguignan, attristée que l’on puisse s’accommoder du déclin. « Tu n’as qu’à devenir architecte ! », me dit-on. Et si ce n’était pas ça ? « Je n’ai qu’à devenir urbaniste ! », je finis par me dire, après 5 années passées sur les bancs de l’école d’architecture. Je suis finalement architecte et urbaniste, diplômée de l’ENSA de Lyon et de l’École Urbaine de Lyon, ponctué d’un passage d’une année à la FAU de São Paulo.
C’est l’hybridation des disciplines et le passage vers des échelles plus urbaines, plus territoriales qui me font sentir à l’aise au sein de Sinopia, mais aussi -et surtout- les approches plus sociales et humaines, dont le projet ne peut se passer. Curieuse et à l’écoute, je suis convaincue que c’est à partir de celles et ceux qui vivent ces territoires que doit émerger le projet. Je rêve d’un monde où chaque habitant·e puisse réhabiter son territoire, au sens des biorégionalistes américains, où chacun·e puisse être capable de dessiner la coupe de sa vallée, comme l’aurait souhaité Patrick GEDDES. Et nous avons notre part à jouer ! Fervente défenseuse du patrimoine ordinaire, c’est à travers l’héritage de ce qui est déjà présent et des histoires de vie qui s’y sont déroulées que j’imagine les villes et territoires de demain, en cohérence avec les enjeux d’aujourd’hui.

Nathan Jarjotjover

Urbaniste

Penser, imaginer, se projeter, façonner, partager, s’adapter, concerter, (…). L’urbaniste s’envisage comme un couteau suisse, sachant manier des outils, au service de la société. Je suis « tombé en amour » avec l’urbain en me passionnant tout jeune pour les plans de transports urbains. Plus tard, je me suis penché sur les enjeux de justice des transports (Karel Martens) et d’intégration du risque naturel dans l’urbanisme. Mes études m’ont aussi sensibilisé à la manière d’intégrer l’humain et l’environnement dans les projets urbains. C’est pourquoi, je considère que, les habitants et la réflexion autour de la manière dont ils s’approprient et s’approprieront le territoire, sont des éléments au cœur de la planification urbaine. Ils posent la question du sens de l’action de l’urbaniste par rapport aux enjeux rencontrés par le territoire.
En parallèle, vous m’apercevrez tantôt en train de grimper une colline, nager dans un lac, ou encore derrière les fourneaux. La mise en pratique de la polyvalence des espaces finalement 😁 .

Justine Leroy

Urbaniste

C’est la rencontre avec une professeure de géographie au lycée, passionnée et passionnante, qui m’a donné goût à l’analyse des dynamiques territoriales. Diplômée d’une licence de géographie à l’Université de La Rochelle, j’ai quitté l’océan pour la ville rose, afin d’intégrer un master spécialisé en aménagement du territoire et développement local. Ce parcours universitaire mêlant géographie et urbanisme a développé chez moi une grande sensibilité vis-à-vis des enjeux environnementaux, notamment sur des sujets tels que l’érosion du littoral, la démarche ZAN, le biomimétisme ainsi que la résilience territoriale.
Grâce aux différentes études territoriales produites durant mon parcours universitaire et professionnel, j’ai eu l’occasion d’analyser une grande diversité de territoires (du rural à l’urbain) ainsi que leurs spécificités locales. Ces expériences me permettent aujourd’hui de mettre mes compétences au service des élus, afin de les accompagner dans la construction d’un projet qui correspond à leur territoire.
Rejoindre Cittànova en tant qu’Urbaniste constitue à mon sens une opportunité de faire bouger les lignes, les documents d’urbanisme représentant l’un des principaux leviers d’action pour traiter des enjeux contemporains et agir contre le changement climatique.

Josselin Boulet

Urbaniste

J’ai vécu une enfance et une adolescence très heureuses et paisibles dans une petite cité HLM, nichée au cœur d’une banlieue huppée au sud de Paris, et cerclée de quartiers bourgeois d’habitat pavillonnaire. Le paradoxe résultant de cette situation d’isolat socio-géographique est demeuré, pendant longtemps, comme un grésillement au fond de ma tête, un bruit de fond dénué de caisse de résonance. Je n’avais aucun intérêt pour l’étude de l’espace, je regardais mes pieds quand je marchais dehors, et je jouais de temps à autres aux jeux vidéo.

J’ai commencé mes études supérieures en classes préparatoires littéraires, ce qui m’a donné la chance de découvrir la géographie, discipline que j’ai continué d’explorer à la fac, en région parisienne. Cette matière, en dialogue avec l’ensemble des sciences sociales, et qui s’articule autour de la question « Où ? », m’a non seulement passionné, mais m’a également permis de me situer socialement, économiquement, politiquement. J’ai ainsi compris que j’avais grandi dans un des vestiges d’un rêve né 50 ans auparavant, celui de la « modernisation de la société par l’urbain » (Jacques Donzelot, Quand la ville se défait, 2006). La géographie a donc incarné un outil de relecture voire de réinvestissement de mes jeunes années. L’étude politique, géographique du territoire, la cartographie, m’apparaissent ainsi aujourd’hui comme des avatars de ces jeux vidéo de stratégie au tour par tour que j’affectionnais dans ma jeunesse. (Toujours) passionné de matières plus « flottantes » à l’instar des lettres ou de la philosophie, la géographie m’a ancré dans le sol. Demeure néanmoins en moi un fort attachement à la poésie, à la rêverie et à l’intangible que permet l’étude de l’espace. Comme l’explique Gaston Bachelard dans La Poétique de l’espace (1957) : « L’espace saisi par l’imagination ne peut rester l’espace indifférent livré à la mesure et à la réflexion du géomètre. Il est vécu. »

La géographie m’ayant donné le goût de la pluridisciplinarité, j’ai décidé de poursuivre mes études à Sciences Po Bordeaux, où j’ai pu m’initier à de nombreux pans des sciences sociales qui m’étaient pour lors étrangers (sciences politiques, sociologie, droit, économie). Je m’y suis spécialisé, en master, en étude des politiques urbaines. Dans ce cadre, j’ai réalisé un projet avec des camarades de Sciences Po et des élèves architectes de l’EnsapBx, au service de la Communauté de communes du Val de Gers, sur le thème des « Nouvelles formes d’habiter le Val de Gers ». J’ai ainsi pu découvrir le contact avec les élus, le dialogue avec les architectes, le travail de terrain, ainsi que la planification spatiale. Afin de poursuivre et évoluer dans cette voie, j’ai postulé en stage à Cittànova, où j’ai pu progresser à tous niveaux (connaissance des enjeux géographiques et politiques locaux, cartographie, qualité de production des rendus, collaboration avec tous types de profils : paysagistes, environnementalistes…).

Paola Cuscela

Architecte

La curiosité m’a toujours guidée dans mes choix. Je suis née à Lecce, une ville dans les Pouilles (Italie) avec une architecture riche, qui est témoin de son histoire et des influences multiculturelles. Une ville touchée par deux mers, avec une culture assez spéciale. Mes yeux se sont nourris pendant 18 ans de cette ville, qui m’a donné envie de développer ce goût et cette passion pour l’architecture. Ma curiosité m’a amenée alors à Ferrara, une ville médiévale au nord de l’Italie. Mais ce n’était pas assez, je voulais aller plus loin. J’ai alors fait un ans d’études à Bordeaux et six mois à Bruxelles, où j’ai réalisé mon projet de fin d’étude, un projet d’architecture et urbanisme.
Je suis arrivée à Toulouse un peu par hasard, dans mon inconscient j’avais probablement la nostalgie des briques.
Après des expériences professionnelles dans l’architecture contemporaine et du patrimoine, j’ai décidé de m’orienter plutôt vers une échelle un peu plus grande, avec un regard plus attentif à ce qui entoure l’architecture. Aujourd’hui j’ai la possibilité de le faire avec Sinopia, où je peux développer cet intérêt en apportant mes vécus passés. La curiosité et l’envie de découverte me poussent à me questionner beaucoup et à aller plus loin dans les projets sur lesquels je travaille.

Pauline Szwed

Paysagiste Concepteur - Responsable Pôle MOE

Passionnée de dessin, fascinée par la nature, curieuse d’à peu près tout et ayant un fort sens du travail collectif, j’ai trouvé en la profession de paysagiste mon champs idéal d’épanouissement. Après une licence en histoire de l’Art, j’intègre pour 5 ans l’École du Paysage et de la Nature de Blois dont je sors diplômée Ingénieure Paysagiste avec mention très bien et avec un passeport déjà tamponné de visas pour le Canada et le Pérou, où j’effectue échanges universitaires et stages en agences. Mon parcours professionnel me fait ensuite voyager de la région Toulousaine à la Nouvelle-Calédonie, puis à Paris et enfin, en région lyonnaise où j’assume le rôle de cheffe de projet pendant 9 ans pour BASE Paysagistes &Urbanistes, manageant des projets d’envergures en tant que mandataire et participant aux activités de R&D liées aux notions de Paysage Productif ©. J’ai rejoint Cittanova/Sinopia afin d’y développer les activités de maîtrise d’œuvre des parcs et espaces publics. Le déploiement national de l’agence et son caractère pluridisciplinaire me permettent d’enrichir quotidiennement mon approche au contact de professionnels et de nombreux acteurs qu’ils soient rattachés aux services de l’Etat, aux collectivités ou aux collectifs d’habitants.

Aude Le Gall

Urbaniste

Être urbaniste à Cittànova selon moi, c’est accompagner et conseiller au mieux les élus dans leurs choix d’aménagement à travers la recherche d’outils innovants et adaptés à l’échelle de chaque territoire, mais aussi à travers des échanges et des explications pédagogiques. Mes formations (dans le domaine de l’urbanisme et de l’environnement) et expériences professionnelles m’ont permis d’acquérir les compétences, tant techniques que relationnelles, nécessaires à cet accompagnement. Imaginer des formes d’aménagement nouvelles, les partager avec les multiples acteurs du territoire et concilier l’ambition des élus avec la prise en compte des enjeux sont les principaux objectifs que je poursuis dans les projets sur lesquels je travaille.

Caroline Yegavian

Urbaniste

Composer le territoire de demain, en considérant les influences passées et les évolutions à venir, est une démarche qui demande altruisme et humilité pour l’urbaniste. J’ai pu intégrer le monde de l’urbanisme en initiant mon parcours par la géographie, en lien avec mes préoccupations des enjeux environnementaux et ma volonté de comprendre le fonctionnement des sociétés humaines. Mes nombreux arpentages universitaires à travers les grands paysages héraultais, puis au milieu d’opérations urbaines audacieuses, ont conforté ma volonté de travailler sur l’imbrication des différentes échelles. J’ai un attrait tout particulier pour l’étude des formes urbaines, l’anticipation des besoins mais aussi pour la cartographie, ce moyen de communication qui traverse les époques.
A travers mes expériences passées j’ai pu sillonner un panel de territoires varié : rural, périurbain, métropolitain et aussi littoral, où la diversité des enjeux permet d’être toujours en ébullition et d’élargir ses connaissances. Dans une volonté d’écrire des documents de planification opérationnels et personnalisés à chaque territoire, je me retrouve pleinement dans la démarche de Cittànova.

Charlotte Babin

Géographe Urbaniste

Je suis d’abord passée par une formation complète en histoire, où je me suis régalée à questionner les choix collectifs qui ont conduit à construire nos sociétés, d’un point de vue social, territorial, politique. Et puis j’ai continué à satisfaire ma curiosité en géographie, où j’ai enfin pu questionner nos choix pour le futur, les échelles de décisions impactantes, et aussi envisager d’autres moyens de construire la société. Longtemps Limougeaude, j’ai aiguisé mon œil et mon appétit du patrimoine vécu avec la photo de rue et la pratique de la course à pied. Quels outils merveilleux pour observer un espace vécu par tous, hérité de nos anciens, et pourtant chaque jour différent ! En tant qu’urbanistes, nous avons la chance de pouvoir questionner les dynamiques territoriales de manière transversale et participer à produire une nouvelle manière de planifier, en lien notamment avec les impératifs sociaux et environnementaux. Dans ce cadre, et en héritière des sciences sociales, j’éprouve un solide enthousiasme intellectuel (mais pas que !) dans la discussion directe avec les élus, les habitants, les techniciens à l’échelle locale : les experts des lieux se trouvent souvent en leur cœur.

Clément Dumont

Urbaniste

Nos territoires sont uniques et variés, tant dans leur passé que dans leurs paysages, les dynamiques qui les traversent, ou les populations qui les peuplent. En cherchant en trois tomes à déceler ce qui fait l’ Identité de la France , Fernand Braudel s’employait dès lors à une tâche d’une ampleur infinie. Quand je rencontre Cittànova en septembre 2023, avec son approche problématisée, ambitieuse et proche des élus, je suis immédiatement séduit, puisqu’elle me semble la mieux adaptée pour traiter au mieux cette diversité qui me passionne.
Tout petit, mon quotidien professionnel actuel se préfigurait dans mes jeux ou mes dessins, consistant en tout temps à imaginer bâtiments, infrastructures, vies de village, ou paysages. Curieux, petit à petit passionné de géographie, d’histoire, de sociologie, j’intégrais Sciences Po Bordeaux dès la sortie de mon lycée tourangeau afin d’assouvir un désir de savoirs et de clés de compréhension du monde qui m’entoure. Naturellement, après un intermède d’un an à l’Université Pablo de Olavide de Séville, en Espagne, c’est vers le master Stratégies et Gouvernances Métropolitaines que je décidais alors de m’orienter.
Au gré de mes cours puis de mes stages, en agence d’urbanisme puis auprès d’une équipe de chercheurs spécialisés sur l’exode urbain et les territoires en décroissance en Occitanie, s’ouvrait le champ de mes compétences et de mes intérêts, jusqu’à un retour en Centre-Val-de-Loire, chez Cittànova Tours, où j’éprouve un réel enthousiasme à accompagner les élus autour de cette région qui m’est chère.

Ronan Lecornec

Architecte

Bercé par la mer depuis l'enfance, c'est par l'observation des territoires littoraux et maritimes que je suis arrivé à la planification de l'espace. Les fronts de mer, milieux particulièrement fragiles, subissent particulièrement le manque de réflexion territoriale à long terme. Après avoir érigé des châteaux de sable, je poursuis mes constructions à l'école d'Architecture de Versailles. S’ouvre alors une réflexion par l’imbrication d'échelles : de la région au mobilier en passant par le bâtiment et l'espace public.
Ma formation se poursuit au sein d’un master franco-chinois à l’ENSAV, puis avec de stages et expériences professionnelles dans des agences internationales, me permettant d’élargir les échelles de réflexions. La planification territoriale est pour moi une manière de faire de l'architecture, se placer en amont de la construction pour l’anticiper et la faciliter.
Selon moi, l’immersion dans les territoires est essentielle pour faire naître les réflexions : se promener, arpenter, photographier, capter des sons, rencontrer les habitants… Afin de mobiliser les acteurs dans le développement ou la redynamisation de leurs territoires, communes ou petites villes. Ensuite, l'accompagnement des acteurs du territoire est primordial, le rôle de Cittanova est de questionner et de comprendre ces enjeux complexes, mais aussi de transmettre et faciliter le dialogue entre tous les acteurs. Réfléchir collectivement sur la planification de nos territoires, et avec la pluralité des profils que l’on retrouve chez Cittanova, est pour moi la meilleure manière d’aborder les problématiques contemporaines comme l'adaptation aux dérèglements climatiques.

Myriam Pied

Environnementaliste & assesseur BIODIVERCITY/EFFINATURE

Passionnée par le vivant depuis mon enfance, la nature m’a toujours permis de me ressourcer, de vivre des moments de découvertes et de partage. C’était décidé, je voulais exercer un métier qui ait du sens, qui participe à cette formidable chaîne de vie et la préserve.
Formée pendant 6 ans en gestion des espaces naturels et gestion des territoires, je travaille avec passion depuis 15 ans sur des territoires et des projets variés afin de guider les porteurs de projets à bien intégrer la démarche « Eviter, Réduire, Compenser ».
Au fur et à mesure des projets et des échanges avec la maîtrise d’ouvrage, je me suis rendu compte du lien rompu avec la nature (biophilie) et parfois de la méconnaissance de tout ce qui avait trait aux milieux, aux espèces et leurs différentes interactions. J’ai également pris conscience qu’on opposait souvent écosystème « urbain » et écosystème « naturel » alors que des liens et des connexions sont possibles et nécessaires.
Dans nos métiers, travailler dès l’amont du projet avec les urbanistes, les paysagistes, les géographes, les ingénieurs…en partageant nos visions, nos compétences, nos expériences conduisent à un projet ancré à son territoire et respectant ces spécificités.
Aujourd’hui, je m’investis particulièrement sur le développement de la nature en ville pour en faire une composante essentielle dans tous types de projets : plan guide urbain, projet de renouvellement urbain, stratégie de biodiversité, schéma de cohérence nocturne.
J’ai à cœur de partager et de faire adhérer que l’environnement n’est pas une contrainte mais plutôt un enjeu qui multiplie les opportunités de fabriquer des projets urbains et/ou des projets de territoires, qui sont alors de formidables démonstrateurs alliant le développement de territoires à différentes échelles (de la parcelle à la communauté de communes), le bien-être des habitants et le développement de la biodiversité.
Cet accompagnement se traduit par des documents stratégiques, de la concertation au travers d’ateliers et/ou de balade urbaine et nature avec tout public pour co-construire ensemble le projet et aussi parfois réinterroger son opportunité face à notre monde qui change.
C’est donc avec enthousiasme que je rejoins Cittànova pour travailler en étroite collaboration avec une équipe engagée, sur des projets variés, continuer d’apprendre mais aussi bousculer mes habitudes.
J’espère œuvrer avec Cittànova à participer, concrétiser des projets, responsables et viables pour les générations futures ainsi que protéger cette biodiversité dont nous faisons tous partie.

Anne-Laure Terrier

Architecte Urbaniste

Je me suis engagée en tant qu’architecte-urbaniste dans une agence de planification, avec l’envie d’intervenir en amont des projets, d’apporter mon regard sur la spatialité des lieux, et d’agir comme conseillère à l’écoute des habitants, du territoire, et de l’existant. A Cittànova, je peux plus particulièrement mettre mes compétences au service des territoires ruraux et de leur inclusion dans la transition écologique, convaincue du potentiel de ces milieux où j’ai grandi.
C’est portée par le rêve d’un monde plus agréable à vivre pour tous, que je suis devenue architecte-urbaniste. J’ai étudié le design d’espace puis l’architecture, avant de suivre le Master Villes et Territoires de l’ENSA et de l’Université de Nantes pour être urbaniste. Cette polyvalence me permet de naviguer entre les différentes échelles et étapes d’un projet.
Guidée par ma curiosité et l’envie d’apprendre, j’ai quitté mon village des Pyrénées pour aller étudier à Marseille, Paris, Nantes, Séville, et arriver aujourd’hui à Toulouse. Découvrir de nouveaux lieux et rencontrer ceux qui y habitent et me les racontent fait naturellement partie de mon quotidien et maintenant de mon métier.
Vous pourriez m’apercevoir au détour d’un chemin de campagne, appareil photo et carnet de dessin à la main, discutant avec un habitant. Mais aussi danser dans les férias du Sud-Ouest, marcher en montagne, ou lire dans l’herbe Connemara de Nicolas Mathieu !

Guénolé Leberre

Urbaniste

Handballeur depuis l'enfance, c'est un sport que je pratique pour la compétition, mais surtout pour sa dimension collective.
Parce que la réussite d'un projet appel à fédérer différents acteurs et à varier les approches, "jouer collectif" fait partie de mon quotidien.
Avec Cittànova, je me sens à la bonne place pour être à l’écoute des collectivités, les accompagner à se projeter et les conseiller dans leur stratégie d’aménagement.
Ayant grandi entre villes et campagnes, je m'intéresse aux recompositions de ces espaces au gré des dynamiques socio-économiques et démographiques qui les traversent.
Dans un climat d'urgence et d'appel au virage, nous (citoyens, politiques, habitants, professionnels de l'aménagement...) héritons d'organisation à repenser, de sites à redéfinir, de patrimoine à appréhender, de populations à loger.
À ce titre, je suis particulièrement sensible aux projets de renouvellement urbain, pour leur complexité et la ré-interrogation des possibles qu'ils demandent et permettent.

Alice Caillebotte

Paysagiste

Sarah Deschamps

Urbaniste Paysagiste

Name

À l’origine

« Catherine de Médicis avait prévu de relier le Louvre à son palais tout neuf des Tuileries. […] Sa mort, en 1589, avait interrompu les travaux. À peine installé dans sa capitale, Henri IV s’empresse de les reprendre et d’en accroitre l’ambition. Le 1er janvier 1608, la plus longue galerie d’Europe est inaugurée. Si le rez-de-chaussée accueille des soldats, Henri IV ouvre l’entresol et le premier étage aux artistes et aux artisans les plus réputés ou prometteurs du royaume. À chacun, il offre un logement et un atelier. En quelques semaines, tout ce qui invente et crée en France installe au Louvre ses pinceaux et ses scies, ses stylets et ses tours. »

Lire plus

Extrait de l’ouvrage « Le Notre : Portrait d’un homme heureux » d’Erik Orsenna